Est-ce qu’il vous arrive de vivre de la honte ? De mon côté, j’ai longtemps été prisonnière de cette émotion de honte qui était dévastatrice   au niveau de mon estime car celle-ci m’empêchait de reconnaître mon identité de femme humaine avec des limites et des imperfections. Cette émotion était devenue toxique. La honte n’est pas mauvaise en soi, c’est une émotion humaine normale, elle nous humanise, nous renseigne sur nos limites, nous donne des balises, nous faisant savoir que nous sommes faillibles et que nous avons besoin d’aide.

Mais, lorsque celle-ci devient toxique, c’est là où la honte fait des ravages. Lorsque nous vivons de la honte, nous sommes pris dans le contrôle pour ne pas toucher au sentiment de laideur. Ce contrôle nous permet de se cacher de nous et des autres mais détruit le moi authentila-honte-1que qui finit par se dissimuler sous différents faux moi.

  • Le perfectionniste
  • La recherche effrénée du pouvoir et du contrôle
  • La rage
  • L’arrogance
  • La critique, le blâme
  • L’attitude sentencieuse et moralisatrice
  • Le mépris
  • La condescendance (supérieur)
  • Le besoin excessif de protéger et d’aider les autres
  • Le besoin d’être toujours gentil, l’envie de plaire à tout le monde

 

Avec ce comportement, la personne concentre son attention sur l’autre et se soulage de sa souffrance. Ce qui fait que cette émotion devient la plus difficile à porter parce que la personne honteuse avance dans la vie pendant des années avec un trou au cœur.

La réalité, nous sommes des êtres avec des limites et dépendant. Nous avons besoin d’accepter d’être dépendant de l’autre pour aimer et être aimée, car cela nous permet d’aller vers une autonomie affective afin de sortir de la dépendance affective malsaine.

La honte est une émotion maîtresse car elle cache les autres émotions refoulées. la colère, peine et beaucoup de peurs : la peur d’être jugée, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur d’être critiquée, d’être humilié, de ne pas être assez etc.

Si vous désirez en connaître davantage sur cette émotion, je vous invite à consulter le livre de John Bradshaw, S’affranchir de la honte.

Bonne lecture.

Lorraine Séguin, TRAmd

Thérapeute en relation d’aide

Approche non-directive-créatrice (ANDC)

819-213-1473

www.citrac.ca

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Partagez cet article avec vos amis !